Alain Herrault@grande Sure 0710 (7)Alain Herrault@grande Sure 0710 (7)
©Alain Herrault@grande Sure 0710 (7)

Nos conseils pour votre sortie rando

Pour que votre randonnée soit un plaisir, il vous faut la préparer, et respecter quelques recommandations. Voici un petit condensé de nos conseils et des bonnes pratiques à adopter.

1 Chiffres Picto Pour Topito
Avant de partir

Je choisis mon itinéraire

Avant tout, l’itinéraire que je choisis doit être adapté à mes capacités. Si je pars en groupe, je l’adapte à la personne la moins à l’aise (et non l’inverse).

Pour choisir mon itinéraire, je peux m’aider de la cotation mentionnée pour chacun. Comme pour les pistes de ski, les itinéraires randonnées ont des couleurs : vert, bleu, rouge, noir (du plus facile au plus difficile).

Pratique !

Testez votre niveau de randonnée

Nous avons travaillé avec un collectif d’offices de tourisme et accompagnateurs de montagne de Savoie Mont Blanc pour vous proposer un outil vous permettant de savoir quelle difficulté de randonnée est faite pour vous : vert, bleu, rouge ou noire.
>> Rendez-vous ensuite pour découvrir nos itinéraires randos et filtrer les résultats en fonction de votre niveau !

J’évalue mon niveau de randonnée

Ça y est, je sais quel niveau me correspond ! Je peux maintenant consulter l’offre de randonnées en Chartreuse et filtrer la liste en fonction de mes capacités

Voir les randonnées

Mon choix est fait, je peux télécharger la description de mon itinéraire (aussi appelé « topo ») sur mon téléphone ou l’imprimer. 👌

J’ai un doute sur l’itinéraire, Je ne suis pas rassuré de partir seul sur les sentiers, j’ai envie de marcher avec quelqu’un qui saura me raconter plein de choses, … je fais appel à un accompagnateur en montagne !

Tarifs à partir de 155 € la demi-journée et 215 € la journée (astuce : constituez un groupe !).

Trouver un accompagnateur en montagne

2 Chiffres Picto Pour Topito
Avant de partir

Je prépare ma sortie

  • Je checke la météo plusieurs jours avant ma randonnée, puis la veille et juste avant de partir : tel 3250 ou meteofrance.com
  • Je prépare mon sac à dos : j’emporte le topo, la carte, de quoi boire et manger, faire face aux aléas (protection solaire/pluie/neige/froid, trousse de secours…), un sac destiné à ramener les déchets pour ne pas désenchanter la magie du lieu. Mon équipement inclut aussi des chaussures adaptées aux sentiers accidentés et parfois humides.
  • Je pars en solo : J’ai « quelqu’un qui m’attend quelque part ». Informé de mon programme de la journée, il pourra s’assurer de mon retour ou en cas de besoin donner l’alerte.

 

3 Chiffres Picto Pour Topito
Go !

Je pars en rando

La montagne et la nature sont des trésors, pour continuer à en profiter tous ensemble, préservons-les ! Voici toutes les recommandations à respecter lors de votre randonnée :

  • Pour rejoindre le point de départ : je privilégie les transports en commun (voir nos topos), les mobilités douces ou le covoiturage ! Sinon, je me gare là où c’est autorisé (indication sur le topos et cartoguide), et je veille à ne pas gêner les véhicules agricoles et forestier (très imposants)
  • Je respecte les consignes indiquées au départ ou le long du sentier. Elles concernent :
    > ma sécurité : zone de danger, chantier forestier…
    > le respect des milieux et des activités en place : Réserve naturelle, zone de reconstitution de la végétation, prairies pour préparer les foins pour l’hiver …
  • Je maintiens ensuite le cap sur les sentiers balisés : ils assurent un maximum de sécurité, contournent les milieux naturels fragiles, évitent les espaces privés non autorisés, limitent le dérangement des activités agricoles et forestières.
  • Les sentiers ont été façonnés depuis des siècles par les activités agricoles et forestières, ils sont bien souvent privés mais ouverts aux randonneurs par les propriétaires. Je profite de ces sentiers dans le respect des exploitants et de leur travail pour ne pas les voir fermer un jour !
  • Je vais peut-être croiser d’autres pratiquants d’activité (VTT, cavaliers), à chacun d’être courtois et prudent. Je donne la priorité à ceux qui montent !
  • Pas de joyeuse course ou pique-nique dans les herbes hautes donc ! Je résiste aussi à la tentation de couper certains lacets du sentier, car nous sommes de plus en plus nombreux en montagne : l’érosion provoquée diminue l’espace de vie des plantes de montagne dont certaines sont protégées, la capacité en herbe des alpages pour les troupeaux sans oublier l’augmentation des glissements de roches et des ravinements.
  • Vigilance, sur les chemins étroits, sur la roche glissante et terreuse. La roche calcaire de Chartreuse peut cacher des gouffres appelés lapiaz.
  • J’ai la chance de croiser un animal sauvage ? Je me fais le plus discret possible : pas de mouvement brusque, pas de bruit… Je ne cherche pas à lui donner à manger ni à la toucher : une mère abandonnera son petit s’il est imprégné de mon odeur).
  • Je crée mes souvenirs dans ma tête ou en photo : je laisse les fleurs, plantes et autres jolis cailloux là où ils sont 😊 (Beaucoup d’espèces végétales sont protégées et interdites ou limitées à la cueillette.)
  • Je pense à recharger régulièrement les batteries, avec l’eau et les vivres que j’aurai emportés. L’évolution de la météo ou la fatigue des membres de mon groupe peuvent m’amener à adapter le projet initial.
  • Je résiste à la tentation du drone : le son qu’il génère dérange les animaux et les autres usagers de la montagne
  • A noter le numéro des Secours en montagne : 112

Et le bivouac ?

Le bivouac est un campement temporaire, il se fait du coucher du soleil à son lever, une seule nuit au même endroit et avec un campement léger.
Il est autorisé en Chartreuse sauf dans les lieux privés (sans autorisation) et les lieux publics suivants :

  • Forêts, bois et parcs classés « espaces boisés à préserver »
  • Routes et chemins
  • A moins de 200m d’un point de captage d’eau potable
  • Sites classés dans les « zones de protection du patrimoine de la nature et des sites »
  • A moins de 500m d’un monument classé « historique »
  • Sur la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse, sous tente, de juillet à août (plus d’informations ci-dessous)

Focus sur la réserve naturelle des Hauts de Chartreuse

En juillet et août : le bivouac « sous tente » est interdit du 1er juillet au 31 août mais il est autorisé « sans tente ». Le bivouac, dit « à la belle étoile » reste donc possible, muni de son réchaud à gaz, d’un bon duvet, tapis de sol et sursac.

De septembre à juin : le bivouac est autorisé dans les mêmes conditions qu’ailleurs et en respectant la règlementation de la Réserve.