Voir les photos (5)

Moulin des Ayes

Site et monument historiques, Patrimoine historique, Moulin, XIXe siècle à Crolles

Gratuit
  • Situé sur le ruisseau de Craponoz, auprès d'un petit espace vert d'accès public, le dernier moulin de Crolles, associé à l'abbaye des Ayes, conserve une installation pour la farine et une huilerie, ainsi qu' un grand nombre de machines.

  • Si des moulins semblent attestés localement depuis le XIIe siècle, les archives de l'Abbaye des Ayes spécifient l'existence d'un moulin à Crolles en 1765 sans que son emplacement exact ne puisse être certifié. Depuis son rachat par la commune en 1999, le logement du meunier a été transformé en logement social mais le moulin, qui en a été dissocié, à été restauré et remis en état de fonctionnement. A l'extérieur, il est alimenté par le ruisseau de Craponoz et le béal provenant d'un étang -...
    Si des moulins semblent attestés localement depuis le XIIe siècle, les archives de l'Abbaye des Ayes spécifient l'existence d'un moulin à Crolles en 1765 sans que son emplacement exact ne puisse être certifié. Depuis son rachat par la commune en 1999, le logement du meunier a été transformé en logement social mais le moulin, qui en a été dissocié, à été restauré et remis en état de fonctionnement. A l'extérieur, il est alimenté par le ruisseau de Craponoz et le béal provenant d'un étang - réservoir, par l'intermédiaire d'une vanne (commandée depuis l'huilerie) et d'un canal d'alimentation qui fait tourner la grande roue. Un petit espace vert public a été aménagé au-devant de l'étage - réservoir.
    Le bâtiment s'élève sur deux niveaux et conserve une installation complète pour moudre les céréales ainsi qu'une huilerie pour faire l'huile de noix et de colza. Le matériel date du XIXe ou du XXe siècle, seules quelques pièces, comme la meule, semblent plus anciennes.
    En ce qui concerne le moulin à farine, tout le circuit de fonctionnement est encore en place : Le blé, entreposé dans le boisseau à blé sale au rez-de-chaussée est élevé au troisième niveau grâce aux courroies élévatrices à godets. Là, il est nettoyé et trié. Puis il est versé à l'aide d'une canalisation dans le broyeur au second niveau ; enfin, la mouture est remontée au dernier niveau pour être tamisée dans les "plansighters". Les farines sont alors envoyées dans le silo à farine par une soufflerie, alors que les semoules repassent dans le broyeur une à trois fois supplémentaires.
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
  • Toute l'année
  • Lundi
    10:00 - 17:00
  • Mardi
    10:00 - 17:00
  • Mercredi
    10:00 - 17:00
  • Jeudi
    10:00 - 17:00
  • Vendredi
    10:00 - 17:00
  • Samedi
    10:00 - 17:00
  • Dimanche
    10:00 - 17:00