Voir les photos (3)

Eglise Saint-Pierre

Site et monument historiques, Patrimoine religieux, Eglise, Roman, XIe siècle à Proveysieux
  • Petit édifice à nef unique et abside circulaire, l'église de Proveysieux domine son vallon. Elle se distingue par son clocher-porche - typique des anciennes églises du Dauphiné - ayant partiellement conservé ses élévations et son décor d'époque romane.

  • L'édifice, orienté, de plan irrégulier, est implanté dans son cimetière sur un site dominant le vallon de Tenaison. Un clocher - porche à deux étages, avec base talutée, marque l'entrée vers la nef unique se prolongeant en abside semi-circulaire. Une sacristie et une chapelle sont alignées le long du mur gouttereau sud.

    Une " ecclesia de Provaisieu " est citée dès le XIIe siècle dans le cartulaire de Saint-Hugues. Elle dépendait du prieuré Saint-Robert de Cornillon, institué par saint...
    L'édifice, orienté, de plan irrégulier, est implanté dans son cimetière sur un site dominant le vallon de Tenaison. Un clocher - porche à deux étages, avec base talutée, marque l'entrée vers la nef unique se prolongeant en abside semi-circulaire. Une sacristie et une chapelle sont alignées le long du mur gouttereau sud.

    Une " ecclesia de Provaisieu " est citée dès le XIIe siècle dans le cartulaire de Saint-Hugues. Elle dépendait du prieuré Saint-Robert de Cornillon, institué par saint Robert, fondateur de l'abbaye de la Chaise-Dieu. D'après une visite pastorale de 1673 de Mgr Le Camus, il existait déjà deux chapelles, l'une dédiée à Saint-Fabien (puis Saint-Antoine) et Saint-Sébastien, l'autre à Saint-Jacques et Saint-Philippe. En 1733 (visite pastorale de Mgr Jean de Caulet), la tribune située au-dessus de l'entrée est réservée à la confrérie des Pénitents ; il existe également, à cette époque, une sacristie placée à côté de la chapelle Saint-Jacques (sud).

    L'édifice actuel a partiellement conservé des éléments de l'ancienne église. Le clocher-porche présente des caractéristiques du 1er art roman, à savoir un décor de lésènes couronnées par une frise d'arceaux sur les faces nord, est et sud, et des amorces d'arcades, vraisemblablement aveugles, sur les faces internes nord et sud. Sa face ouest, ainsi que le niveau supérieur éclairé par quatre baies géminées, résulte d'une phase de réfection de l'époque moderne (XVIIe siècle?). Un portail en arc en plein cintre (clavé, pierres de taille calcaires) est fermé par une porte en bois à deux vantaux et imposte en bois comportant deux panneaux et figurant le chronogramme "1686", encadrant un panneau central sculpté (Saint-Pierre agenouillé tenant la clé du Paradis et la Bible). La façade ouest de la nef conserve également des vestiges d'époque romane, comme ces vestiges de portail sous le porche présentant des traces de plusieurs décors peints, ou cette fenêtre, aujourd'hui murée, éclairant le comble.

    Le reste de l'édifice résulte de reconstructions ultérieures.
Prestations
  • Accessibilité
    • Accessible en fauteuil roulant en autonomie